Le deuil, L’Iguifou, pp. 120-121

"Ce n'est pas sur les tombes ou près des ossements ou dans les latrines, que tu retrouveras tes Morts. Ce n'est pas là qu'ils t'attendent, ils sont en toi. Ils ne survivent qu'en toi... La mort des nôtres, et nous n'y pouvons rien, nous à nourris, non pas de haine, non pas de rancœur, mais d'une énergie que rien ne pourra briser... Maintenant, dit le gardien des morts, de quoi aurais-tu peur?"
Tribune
Le Monde : « Les Rwandais ne veulent pas être otages de leur passé »

Le Monde : « Les Rwandais ne veulent pas être otages de leur passé »

Dans le cadre des commémorations des 25 ans du génocide des Tutsi au Rwanda, j’ai écrit une tribune dans Le Monde intitulée « « Les Rwandais ne veulent pas être otages de leur passé »
Jeune Afrique : À tout senior tout honneur

Jeune Afrique : À tout senior tout honneur

Ma nouvelle tribune « À tout senior tout honneur » pour Jeune Afrique.
Libération: Au Brésil, une femme noir ne compte pour rien

Libération: Au Brésil, une femme noir ne compte pour rien

A lire aujourd’hui dans le journal Libération, ma tribune pour le Brésil intitulée ‘Au Brésil, une femme noir ne compte pour rien‘.
Jeune Afrique: Le Rwanda, cette start-up nation

Jeune Afrique: Le Rwanda, cette start-up nation

Chèrs lecteurs, je vous invite à lire dans le dernier numéro de l’hebdomadaire Jeune Afrque daté du 23 décembre 2018 au 12 janvier 2019, ma tribune intitulée ‘ Le Rwanda, cette start-up nation‘.
Libération - Tribune : A l’attention des jeunes talents

Libération – Tribune : A l’attention des jeunes talents

Vous pouvez lire dans le journal Libération daté du 26 mars 2018 ma tribune intitulé ‘ A l’attention des jeunes talents ‘ .
Libération : A Bretteville, des Normands solidaires

Libération : A Bretteville, des Normands solidaires

A lire dans le journal Libération d’aujourd’hui ma tribune : « Normands solidaires ».
Libération - Tribune : A Ouistreham, un «avenir brillant» ?

Libération – Tribune : A Ouistreham, un «avenir brillant» ?

Dans un geste de solidarité avec les jeunes migrants sans abri, en plein hiver, à ma porte, à Ouistreham, impuissante, une fois de plus , j’ai fait appel à mon écriture, mon seul recours.