A lire dans Madame Figaro un reportage de Isabelle Girard sur le tournage de Notre-Dame du Nil et l’interview de Charlotte Casiraghi, coproductrice du film réalisé par Atiq Rahmi.

C’est dans les faubourgs du district de Musanze, à 200 kilomètres au nord de Kigali, aux pieds des parcs nationaux qui hébergent des gorilles et des volcans culminant à plus de 3 000 mètres, que se déroule la dernière semaine du tournage de Notre-Dame du Nil (1), film réalisé par Atiq Rahimi, d’après l’œuvre de la romancière rwandaise Scholastique Mukasonga, prix Renaudot 2012 (publié chez Gallimard). Quand Marie Legrand, l’une des productrices de la société Les Films du Tambour, a mis le livre entre les mains d’Atiq, le cinéaste a tout de suite vu ce qu’il pouvait en faire : « Remonter aux origines du génocide rwandais et m’emparer de la petite histoire pour essayer de comprendre la grande. »

Vous pouvez lire l’article sur le site de Madame Figaro