Entrée Auschwitz

En ce jour de commémoration de la libération des camps, je voudrais vous faire partager ces phrases
d’Elie Wiesel qui m’accompagnent et me soutiennent depuis vingt ans.

« Pour le survivant qui se veut témoin, le problème est simple: son devoir est de déposer pour les morts autant que pour les vivants et surtout pour les générations futures … L’oubli des morts seraient les tuer une deuxième fois et si, les tueurs et leurs complices exceptés, nul n’est responsable de leur première mort, nous le somme de la seconde. »