Mukasonga Notre-Dame du Nil

La romancière rwandaise Scholastique Mukasonga a été couronnée lundi par le prix Océans pour son roman « Notre-Dame du Nil » (Gallimard).

La lauréate a été élue par un jury de douze internautes au premier tour de scrutin, par 7 voix, contre 5 à « Rêves oubliés » de Léonore de Recondo (éditions Sabine Wespieser). « Le Glacis » de Monique Rivet (éditions Métailié) figurait aussi parmi les trois finalistes. Scholastique Mukasonga, qui vit en Normandie où elle est assistante sociale, a déjà remporté pour ce même roman le prix Renaudot 2012 et, à Genève, le prix Ahmadou Kourouma, du nom du célèbre écrivain ivoirien décédé en 2003.

Parrainé par l’écrivain d’origine congolaise Alain Mabanckou en partenariat avec le réseau Babelio, le prix Océans, créé en 2012, récompense un roman écrit en français mettant en lumière les valeurs d’ouverture sur le monde, d’échanges, de dialogue des cultures et d’humanisme.

AFP